Biocide

Bonjour bonjour.

Je revisite à nouveau ce blog, jusqu’ici malheureusement délaissé un temps par d’autres projets et occupations.

Je ne dois pas être la seule à être vraiment inquiète des températures d’été en Novembre. Je cherche sur google : rien, aucune information. « Changement climatique France octobre 2014 » : je tombe sur des vieux articles généralistes qui datent de 2013, ou d’août 2014, mais rien de spécifique sur la hausse incroyable des températures ces dernières semaines.

J’ai du mal à ne pas ressentir un vent de panique à chaque fois que je pense à ce que les hommes, ces dégénérés sur pattes, ont fait de ce paradis sur terre, notre terre. Qui sait combien d’années ou de décennies noues restent-ils, avant que tout lâche complètement ?

À toutes les femmes qui lisent, j’en profite simplement pour rappeler que cette catastrophe écologique est causée par les hommes, eux seuls. Par leur folie nécrophile, biocidaire, génocidaire. Ce sont les hommes qui ont étendu cet empire patriarcal qui aujourd’hui cause la mort de notre planète. Ils sont et ont été les chefs d’état, les économistes, capitalistes, chefs de guerre, industriels, colons, technocrates, décisionnaires de tous bords ; seuls les hommes ont le monopole d’absolument toutes les institutions qui sont à l’origine de biocide. Ce sont les hommes qui ordonnent de massacrer les kilomètres carrés de forêts, d’intoxiquer les eaux, les airs et la terre avec leurs poisons, qui imposent d’empoisonner notre nourriture en recyclant les restes d’armes chimiques après les guerres, qui ont crée les camps de torture et usines à abattoirs d’animaux, qui ont crée ce système économique basé sur la destruction, le pillage, l’extraction ; qui envahissent, sèment la guerre et pillent pour extraire le minerai, le pétrole, le cobalt, etc. La liste est sans fin.

Sachez que chaque homme fait partie du problème. Aucune solution, aucune résistance ne pourra se faire contre ce biocide tant qu’un seul homme a encore un pouvoir décisionnaire sur quoi que ce soit en ce qui concerne la vie.

Le patriarcat et le biocide ne font qu’un : piller, détruire, tuer la terre et en contrôler chaque parcelle, est ce qui prive les femmes la possibilité de fuir dans un ailleurs, de prendre refuge quelque-part, de se ressourcer, de noues nourrir. C’est tuer une partie de noues-mêmes, car noues sommes inséparables de notre environnement et des êtres qui peuplent ce monde, elle fait partie de notre vie, d’un équilibre, d’un cycle de vie global. C’est noues dévitaliser, noues retirer notre pouvoir de connexion avec les êtres amies. Détruire la terre c’est détruire ce qui noues est le plus cher, notre paradis sur terre, ce puits infini de richesse, de vie, de beauté, de sensations, de splendeurs..

Cette intentionalité de destruction, elle est du point de vue des hommes : eux seuls voient les êtres et les éléments comme un instrument pour accroître leur pouvoir nécrophile et détruire le pouvoir biophile des femmes. Or les êtres et les éléments ont évidemment une valeur intrinsèque, et non uniquement relative aux femmes. Les chosifier, les massacrer jusqu’à l’extinction ou les élever pour en extorquer les produits, détruire leur habitat, etc., est criminel.

Femmes, levons-noues, soulevons-noues, que notre dernier souffle, notre dernier cri de vie puisse écraser à jamais la folie nécrophile des hommes.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s